La Bibliothèque municipale de la SIM (BUSIM)

La Bibliothèque de la Société industrielle de Mulhouse a été créée en 1826 par des industriels mulhousiens. Dès le départ, cette bibliothèque a particulièrement développé ses collections d’histoire sociale, industrielle, technique et scientifique, reflétant en cela les préoccupations des ses fondateurs. Ces thématiques ont continué à être enrichies au fil des années, notamment par des dons d’ouvrages des membres de la Société Industrielle de Mulhouse.

La BUSIM aujourd’hui

La BUSIM dans sa forme actuelle est née en 1986, d’une convention entre l’Université de Haute-Alsace et la Société Industrielle de Mulhouse. Cette convention spécifiait que la Société Industrielle de Mulhouse confiait la gestion et la valorisation de ses collections au Service Commun de Documentation. Depuis 1986, des professionnels des bibliothèques ont donc continué à enrichir les différentes thématiques du fonds par des acquisitions. Le catalogue de la BUSIM est consultable sur le portail du SCD et via le SUDOC (catalogue collectif des universités françaises).

Les fonds

Depuis la création de la BUSIM on distingue deux fonds : le fonds documentaire, constitué des acquisitions faites depuis 1986, et le fonds patrimonial et historique.

Le fonds documentaire se caractérise par un regard à la fois local et international sur des thématiques comme la sociologie du travail, l’histoire économique et sociale, l’histoire des techniques, l’architecture et l’urbanisme industriels, l’histoire et la philosophie des sciences. Il est constitué d’environ 9 000 ouvrages et de 30 abonnements à des titres de périodiques d’histoire industrielle et d’histoire des sciences.

Répartition thématique du fonds documentaire :

  • Histoire économique et sociale : 2 200 titres de sociologie et histoire du travail, d’histoire des entreprises (industrie, tertiaire) et des entrepreneurs (biographies), des moyens de communication (chemins de fer, voies navigables).
  • Histoire des techniques industrielles : 2 000 titres sur les techniques de l’ingénieur, la recherche industrielle, les textiles, la métallurgie.
  • Urbanisme, architecture industrielle, arts : 600 titres
  • Philosophie des sciences : 600 titres
  • Histoire des sciences : 2 000 titres

Le fonds patrimonial compte environ 14 000 ouvrages et 1 000 titres de périodiques. Il est organisé en fonds thématiques : chimie, textile, mécanique, sciences naturelles, sciences sociales, industrie, commerce et finance, droit, mines, navigation, chemins de fer, beaux-arts, expositions universelles, alsatiques (histoire locale, à dominante économique), enseignement, numismatique, fonds Koechlin-Schlumberger (géologie, paléontologie, minéralogie).

Répartition thématique du fonds patrimonial :

  • Le fonds Chimie-textile : près de 2 000 ouvrages et plusieurs dizaines de revues traitant de tous les aspects du processus industriel : blanchiment, filature, mordants et colorants, tissage
  • Le fonds Mécanique est consacré au développement de l’énergie (théorie thermodynamique, chaudières à vapeur, générateurs d’électricité, etc.…) et aux machines-outils (métiers textiles, métallurgie, etc…) et compte près de 1 600 volumes. Il est complété par un fonds d’ouvrages sur le chemin de fer (environ 100 volumes)
  • Le fonds Sciences naturelles (environ 1 400 volumes) comprend un fonds botanique remarquable (une centaine d’ouvrages sont antérieurs à 1 800)
  • Le fonds Koechlin-Schlumberger est composé d’un peu plus de 1 200 volumes relatifs en majeure partie aux sciences de la terre (géologie, minéralogie, paléontologie).
  • Le fonds Sciences Sociales (environ 400 volumes) porte sur les œuvres de bienfaisance, les caisses de maladie et de retraite, les accidents de fabriques, l’habitat ouvrier et la vie ouvrière en général.
  • Le fonds Beaux-Arts est composé d’environ 1 400 ouvrages
  • Le fonds d’alsatiques : environ 3 000 titres, dont de nombreux ouvrages sur l’histoire économique de Mulhouse et sur ses industriels
  • D’autres fonds de moindre importance en nombre de volumes viennent compléter ces collections : les fonds « Commerce et Finance » (350 volumes), « Droit » (230 volumes) « Mines » (100 volumes) « Navigation » (105 volumes), « Enseignement » (100 volumes), « Numismatique » (140 volumes), « Sciences et industrie » ( 210 volumes) « Exposition Universelle » (455 volumes) et une partie « Histoire-Géographie » (environ 900 volumes)
  • Le fonds patrimonial compte également quelques 4 000 brochures